Rachel

Prosper Guérin

Paris, 1838 - après 1912

Huile sur toile
21 x 18 cm
P. 91
Legs Borel, 1906
© Musée de Valence, photographie Eric Caillet

Information

Élève à l’École des Beaux-Arts à Paris et d’Hippolyte Flandrin (1809-1864), Guérin mène une carrière de peintre classique et de professeur de dessin au collège Stanislas à partir de 1873. C’est très certainement d’après
la photographie de La Blanchère, parue en 1859 dans le livre de Jules Janin, Rachel et la Tragédie, qu’il réalise cette petite étude du visage de la tragédienne Rachel (1820-1858), la montrant dans le rôle de Monime dans le Mithridate de Racine. Un daguerréotype passé en vente en 2000 la représente avec le même costume, la même coiffure et dans une posture proche de notre étude.

Rachel est l’une des figures emblématiques du théâtre romantique qui, ne vivant que par et pour le théâtre, soulève l’enthousiasme par la passion mise dans l’interprétation de ses rôles. Elle est ici Monime, pensive et effrayée quant au choix à faire entre son amour pour Xiphares et son devoir de fiancée de Mithridate.


 Prosper Guérin, Rachel, 19ème s. © Musée de Valence, photographie Eric Caillet

Prosper Guérin, Rachel, 19ème s. © Musée de Valence, photographie Eric Caillet