La Nocturne des Etudiants #4 - En virtuel

Évènement

09.02.2021
 
 
La Nocturne des étudiants # 4
Mercredi 24 février dès 19h - En virtuel

Découvrez les installations et performances des étudiants sur cette page dédiée et nos réseaux sociaux .

Comme chaque année, les étudiants ont eu carte blanche pour livrer un nouveau regard sur les oeuvres du musée.

Pour cette quatrième édition, 13 projets portés par 27 étudiants s’inspirent des collections du musée mais aussi des œuvres de Philippe Favier. L’artiste envahit littéralement tout le musée dans un accrochage "All Over" et abolit la frontière entre exposition temporaire et collections permanentes.

Durant plusieurs mois, accompagnés par l’artiste et metteur en scène Daniel Olmos, les étudiants ont mis en place des installations et des performances dansées, musicales, théâtrales, poétiques toutes plus inventives les unes que les autres…en s’adaptant perpétuellement aux contraintes du contexte sanitaire. Ils nous livrent aujourd’hui leur regard singulier sur le musée et l’œuvre de Philippe Favier en répondant au thème « De Partout ».

Faute de pouvoir encore se réunir, la Nocturne des Etudiants se déroulera cette année en ligne ! 


Le programme de la Nocturne des étudiants 2021

Tous les films ont été réalisés au Musée de Valence, dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.
 

Réalisation : Infrarouge Studio, 2021

--

Kim Dosen / Université Grenoble Alpes – Lettres Modernes - Arts du spectacle
Avec la participation de Lucie Morel, Grégori Eynard, Victor Da Rocha, Lilie Doire, Rémi Rousseau, Edouardo Carreira, Pauline Chaussin, Kim Dosen.
Performance
Y perd acousie
Bruit de fond. Les injonctions. Toutes : devoirs, règles, obligations, doit, ne doit pas, faire, faire, faire… Quoi ? Travailler, sortir, marcher, ranger… Se cumulent et s’accumulent, se superposent. Se floutent, se déforment. Toutes ; aimer, trahir, subir, plaire… Aussi. Au même niveau. Dans le flou.Floutées. Perdu le sens ; plus de densité, plus de temps. Perdu ; immobilité dans le sur-mouvement…
Pause. Sortir de la masse, du brouhaha. Se re-sentir, retrouver où on va. Non. Où on est (/naît). Et pour le vivre ; le vivre seul. Faire le deuil des Regards-repères.
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Eva Ponthieu--Havard  / Lycée professionnel Amblard - DNMADE objet mention bijou et ornement
Installation
Plastic Blues
Plastic Blues est une installation sonore et photographique axée sur le thème de l’objectification féminine qui placarde le corps des femmes de partout. Ce projet est né des symboles issus des œuvres exposées dans la salle du musée. On y retrouve la notion de ruine et de vestige au travers des peintures d’Hubert Robert qui est exprimée par l’utilisation de déchets, la notion de bestialité de l’homme via les chimères peintes au plafond, et enfin la notion de nudité féminine induite par les représentations de soutiens gorges dans l’œuvre de Philippe Favier, nommée Baleine Bleue, titre qui a donné du sens au matériau utilisé, plastique qui pollue les mers et les océans.
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Nina Brun, Léane Berthaud et Sarah Rimboz / Université Grenoble Alpes - STAPS
Musique et danse
Écoute...
Nous entendons toujours les mêmes bruits, voitures, voix, radio... Mais que nous arriverait-il si un bruit différait de nos bruits habituels ? Pas un klaxon non, un bruit vraiment différent.
Prendrions le temps de nous écouter ?
 

--
 
Enaëlle Forest /ESAD Valence - option Art + Université Grenoble Alpes - Lettres modernes
Performance
Je fais une sieste dans ma bibliothèque 
Les livres désherbés sont des livres mourants. Ils attendent qu’on leur tende la main ou qu’on les broie. Ce ne sont pas forcément de mauvaises herbes, juste une sorte de compost. Je me suis demandé comment accompagner ces livres dans leur transformation. Je me suis demandé comment les mots se conservaient.
 

--
 
Laurie Hilario / Université Grenoble Alpes -INSPE et Juliette Vieugeot
Danse
NOÏA
« Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n'en former plus qu'une.
Elles dépendent alors à jamais l'une de l'autre. Elles sont indissociables et n'auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. Si au cours d'une de ses existences, une moitié venait à se dissocier de l'autre, les deux âmes s'éteindraient aussitôt. L'une ne peut continuer son voyage sans l'autre.» Hancock
Noïa - qui est traduit comme étant "l'esprit - la pensée - la réflexion" nous emmène ici dans un univers à la fois poétique et électrique. Le spectateur assistera à la rencontre de deux entités - chacune venue de son propre univers - comme sortie d'un tableau. Deux esprits qui se mêlent, s'entremêlent, s'apprivoisent. L'ambition d'une synergie entre elles, pour un temps donné.
Les tableaux choisis, Departure of Angels 4 de Jules Olitski et Ombres grises de Joseph Sima, sont présents dans un espace commun mais placés en opposition. La matière chorégraphique s'est construite à partir de l'opposition de ces deux œuvres. L’objectif fut d'organiser la rencontre de celles-ci, devenue physique grâce au mouvement.
 

--
 
Mathis Noël / Université Grenoble Alpes -  Arts du spectacle-Lettres modernes
Installation vidéo
Flânerie sensorielle
Univers visuel ; peintures abstraites ; Vassili Kandinsky. Univers sonore ; rock progressif ; Pink Floyd.
 

--
 
Association Opium: Alexandre Zecchin Valentine Gabo Delphine Reynier / Université Grenoble Alpes – Lettres Modernes - Arts du spectacle
Performance
J'imagine le monde
Le projet consiste en une série de trois textes très différents reliés par un refrain. Chacun de ces textes montre une nouvelle vision du monde dans lequel on vit, on imagine des paysages, des personnages qui ont ou qui existent. Tout cela accompagné de deux musiques pour les deux premiers textes. Cet atelier de mise en voix à pour but de projeter le spectateur dans un autre monde par la seule force de l'interprétation des comédiens.
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Lucy Da Silva et Emma Daniere / ESAD Valence - DNA option Art
Installation
Voyage en Norvège
Du 19 au 29 juillet, Stéphanie et Rémy auraient dû partir en Norvège pour leurs 50 ans. Îles Lofoten, Senja, Vesteralen. Mais leur voyage sera annulé pour cause de crise sanitaire. Il aura finalement lieu, le temps d'un film, entre fiction et reportage. Un travail de documentation, d'écriture, de mise en scène et d'images autour de la question du lieu, du récit et de la reconstitution. Où commence la fiction, où finit-t-elle ? Stéphanie et Rémy partiront-ils un jour ?
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Léane Berthaud et Esther Richard / Université Grenoble Alpes – STAPS
Musique et Danse
Vois-tu ce qui sommeille en moi ?
Exprimer ses émotions, c'est comme enlever les nuages noirs devant le soleil pour laisser pousser les fleurs.
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Tangui Le Boubennec / École Supérieure d’Art et Design de Valence
Performance
Fête discrète
Ça fait plusieurs mois que je ne peux plus faire la fête et danser avec mes ami.es. Les seules personnes que j’ai trouvées pour danser sont immobiles. Alors j’ai revêtu ma plus belle maille et mon short brillant pour emmener les nymphes dans ma danse. Peut-être qu’en les imitant, elles viendront danser avec moi ?
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Hanya Ouachem-Mehadji / Université Grenoble Alpes - Arts du spectacle-Lettres modernes
Performance
Première rencontre avec soi
Chercher à se rencontrer soi-même amène à découvrir une nouvelle dimension de son existence. En se rencontrant et s'alliant avec nous-même, nos connexions deviennent plus authentiques et profondes : envers soi-même, mais aussi au sein de nos relations avec les autres, avec cette nature si merveilleuse, avec l'énergie de la vie. Ce qui est infiniment passionnant et exaltant! Cependant, se rechercher est aussi un chemin parfois tumultueux...
A travers une histoire exposée à l'aide de photos, de poésie, de musique et de vidéo, on sera amené vers un nouvel endroit, celui d'une intériorité en quête acharnée de vérité : ("mais bon sang, qui je suis vraiment en réalité?"). Je tente d'exprimer ce magnifique voyage, toujours en cours et jamais fini, de sa tête à son cœur, à son corps. Afin de se guérir,  trouver enfin ses propres réponses mais en fait et surtout...trouver beaucoup de joie, d'amour et de paix.
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Kim Dosen / Université Grenoble Alpes – Lettres Modernes - Arts du spectacle
Exposition (interactive)
Tout tait une question d’orthographe
Les mots sont une forme. Un dessin fait de lettres ; qui sert à capturer les sons et les orienter en un sens. Réapprendre à dessiner. S’autoriser d’autres captures, d’autres sens ; et peut-être ainsi, le dévoiler. Découvrir ce qui était là depuis le début ; sonore mais invisible. Tendre l’oreille… Peut-être que toutes ces choses qu’on n’arrive pas à se dire étaient sous notre nez depuis toujours.
Mais mal orthographiées.
Projet réalisé dans le cadre de l'exposition "Philippe Favier/ALL-OVER".
 

--
 
Mathieu Rouchier et Emma Escalier / Université Grenoble Alpes - Droit
Installation
Mille et une lanternes
Le but de ce projet serait de proposer à des élèves de primaire ayant subi le confinement,  d’écrire ou de proposer des messages d’espoir inscrits ensuite sur des lanternes chinoises allumées depuis la cour d'honneur du musée.  Un projet qui met en commun l’art des espaces et la liberté d’expression sur des œuvres éphémères, et qui affiche un certain espoir.
 

--
 


Rendez-vous également  sur la page événement facebook dédiée en collaboration avec L'Ouvre-Boîte/@louvreboiteuga 

https://www.facebook.com/events/138372834776832

A retrouver aussi sur Youtube et Instagram

En bonus, découvrez les coulisses des tournages (qui auront lieu les 8 et 22 février) en story  sur Facebook et Instagram.

La Nocturne des étudiants est un événement organisé en partenariat avec l'Université Grenoble Alpes, l'IDEX - Rayonnement Social et Culturel et l'Agence de Développement Universitaire Drôme Ardèche, avec le soutien de la Banque Rhône Alpes et de la DRAC Auvergne Rhône Alpes.

La Nocturne des Etudiants 4ème édition - En virtuel

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Inscription newsletter