L’art contemporain au musée de Valence

A l’automne 2023, le musée a renouvelé la présentation des œuvres dans ses salles consacrées à la création depuis 1950. Jusqu’à l’automne prochain, c’est l’occasion de retrouver les pièces iconiques de la collection contemporaine, mais aussi de découvrir des œuvres qui se trouvaient en réserves depuis de nombreuses années, d’apprécier celles acquises récemment, et celles, prestigieuses, confiées au musée par la Fondation Hans Hartung et Ana-Eva Bergman, qui complètent avec bonheur la présentation.

Fidèle à la thématique du paysage qui guide les visiteurs tout au long du parcours beaux-arts, la sélection contemporaine offre une déambulation artistique dans des contrées colorées et dans l’imaginaire des artistes. Elle propose de parcourir le monde en suivant des cartes mentales et poétiques, des récits personnels et des fictions spéculatives. Explorant espaces naturels, célestes, cosmiques et immatériels, les œuvres déploient sous nos yeux des paysages intimes, abstraits, ou partagés. De techniques variées, elles empruntent à la peinture, à la photographie, au dessin, au collage, à la sculpture et à l’installation, mais s’en affranchissent aussi jouant avec tous les codes et tous les possibles de la création plastique.

Avec les œuvres de :

FRANZ ACKERMANN, ÉLISABETH BALLET, ANNA-EVA BERGMAN, PIERRE BURAGLIO, SOPHIE CALLE, TACITA DEAN, ERIK DIETMAN, JULIEN DISCRIT, MICHEL DUPORT, PHILIPPE FAVIER, SIMON HANTAÏ, HANS HARTUNG, TOM HOLLAND, JOAN MITCHELL, JULES OLITSKI, DENNIS OPPENHEIM, DANIEL POMMEREULLE, GERHARD RICHTER, RENÉ SCHLOSSER, PIERRE TAL COAT, PIERRE TILMAN, BRAM VAN VELDE, MARIA ELENA VIEIRA DA SILVA

Une salle est spécifiquement consacrée à l’art d’ETIENNE MARTIN (1913-1995). Elle permet de suivre l’artiste dans sa quête de recréation mentale d’une demeure protectrice, celle de son enfance à Loriol dans la Drôme.

Enfin, des photographies contemporaines de BERTRAND STOFLETH et ERIC POITEVIN, dans leur mise en dialogue avec des peintures du 16e au 19e siècles, offrent un contrepoint chronologique et stylistique dans le déroulé du parcours beaux-arts.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Inscription newsletter