Forêt d'Ardèche

Henri Langerock

Gand, 1830 - Marseille, 1915

Huile sur toile
22 x 28 cm
P. 83
Legs Belat, 1905
© Musée de Valence, photographie Béatrice Roussel

Information

Né dans une famille bourgeoise, Henri Langerock étudie la peinture à l’Académie de Gand, en Belgique. Alors qu’il n’a pas encore seize ans, il quitte le domicile familial pour Paris, puis entreprend plusieurs voyages à travers la France. Il s’arrête un temps à Lyon où débute vraiment sa carrière avec la vente d’une œuvre, puis à Marseille où il se marie, en Suisse, à Naples, son rêve de jeunesse, mais aussi en Orient et au Brésil ; voyages qui lui inspireront de nombreux motifs.

Revenu en France, il peint en Bretagne, dans la Creuse et en forêt de Fontainebleau, participant régulièrement aux Salons des grandes villes de province et de Paris, et vendant en 1877 son Pêcheur au gué au roi des Belges et sa Vallée de Valmeront à l’empereur du Brésil.

Toutefois, c’est dans l’étude de sous-bois que l’artiste a excellé, telle cette Forêt de l’Ardèche révélant une sensibilité particulière à la modulation de la lumière qui transperce par petites touches les feuillages pour éclairer le sol rocheux et moussu sur lequel s’agrippent les troncs frêles et acérés des arbres. Sol peint dans des tons en camaïeux de verts et de bruns roux, où se devinent à peine, au centre de la composition, les trois petits personnages dont les manches et le bonnet rompent l’harmonie colorée en taches de blanc et de rouge.


Henri Langerock, Forêt d'Ardèche, 19ème s. © Musée de Valence, photographie Béatrice Roussel

Henri Langerock, Forêt d'Ardèche, 19ème s. © Musée de Valence, photographie Béatrice Roussel