Nymphe endormie

Louis-Pierre Deseine

Paris, 1749 – Pau, 1822

Marbre
45 x 77 x 163 cm
Sc. 7
Dépôt de l’État, 1837
© Musée de Valence, photo Éric Caillet

Information

Formé à Rome après avoir remporté le premier prix de sculpture en 1780, Deseine s’inscrit dans le courant néoclassique à la charnière des 18e et 19e siècles. Il emprunte le thème du sommeil à L’Hermaphrodite endormi du Louvre, transposé ici dans un corps féminin épanoui. Les draperies froissées et géométrisées du lit, la dentelle de l’oreiller, épousent et mettent en valeur, par contraste,  les formes courbes et lisses du corps féminin. Entre idéalisation et réalisme, cette nymphe de marbre est pourtant bien une femme, profondément endormie, au corps abandonné, à la tête lourde et semi renversée, aux lèvres légèrement entrouvertes qui respirent.


Louis-Pierre Deseine - Nymphe endormie © Musée de Valence, photo Éric Caillet

Louis-Pierre Deseine - Nymphe endormie © Musée de Valence, photo Éric Caillet