Papigno, rives escarpées et boisées

Jean-Baptiste Camille Corot

Paris, 1796 – Paris, 1875

1826
Huile sur papier marouflé sur toile
26 x 39 cm
2004.4.1
Achat du musée avec l’aide de l’État et de la Région dans le cadre du FRAM et du Fonds du patrimoine, 2004
© Musée de Valence, photo Éric Caillet

Information

À la charnière des 18e et 19e siècles, Corot va renouveler le genre du paysage. Lors de son séjour à Rome, de 1825 à 1827, il peint sur le motif dans l’objectif de "combler le fossé entre spontanéité de la peinture de plein air et principes régulateurs du paysage composé classique". Ce paysage appartient à la petite série d’études sur papier réalisée en 1826 à Terni, Narni et Papigno. Ce piton rocheux, à pic sur la vallée de la Nera, est un motif spectaculaire, massif et lumineux à peindre. Corot y met en place un vocabulaire pictural original : palette franche aux verts robustes et facture puissante à la matière souple au premier plan, s’opposant aux effets subtils de la perspective aérienne des lointains aux délicates teintes pastel, contours floutés et transitions imperceptibles.  

 


Jean-Baptiste Camille Corot - Papigno, rives escarpées et boisées ©Musée de Valence, photo Éric Caillet

Jean-Baptiste Camille Corot - Papigno, rives escarpées et boisées ©Musée de Valence, photo Éric Caillet