Le Défi

Simone Boisecq

Alger, 1922 - Paris, 2012

1988-1989
Résine
242 x 98 x 48 cm
2013.3.5
Don de l'artiste, 2013

Simone Boisecq, Le Défi, 1988-1989. © Musée de Valence

Information

Au milieu des années 1940, Simone Boisecq rencontre à Paris le sculpteur Karl-Jean Longuet, rejoint son atelier et y réalise ses premières céramiques. Elle se lie alors avec les peintres non-figuratifs de la nouvelle Ecole de Paris. Abandonnant la céramique pour lui préférer peu à peu le bronze, elle prend part à partir de 1954 aux Salons de la Jeune Sculpture ainsi qu’à des expositions collectives aux côtés d’Etienne-Martin. Proches, leurs œuvres explorent de la même manière les rapports entre sculpture et architecture. Le langage complexe de Boisecq, peuplé de figures mythologiques et primitives, donne naissance à une sculpture aux formes inédites, aux suggestions ethniques ou totémiques, tel ce Défi, déployant ses deux « griffes » à la vue du spectateur.

 

Simone Boisecq, Le Défi, 1988-1989. © Musée de Valence