La Vieille Hutte sous les grands arbres

Hubert Robert

Paris, 1733 - 1808

1763
sanguine sur papier
45 x 34 cm
D. 88
Don J.-V. Veyrenc, 1835
© Musée de Valence

Information

La Vieille Hutte sous les grands arbres et Bustes romains dans un parc, ainsi que celle représentant des Femmes à la fontaine dans un parc à l’abandon, ont très certainement été dessinées par Hubert Robert dans le même parc. Toutes trois, même si, fidèle à lui-même, l’artiste rajoute l’anecdote et le pittoresque qui rendent le dessin vivant, ont pour sujet principal la nature et ses richesses, en particulier le motif de l’arbre qui en sous-tend les compositions et occupe la majorité de l’espace de la feuille. Ces deux dessins offrent aussi deux points de vue sur une cabane délabrée. L’inscription portée sur un autre dessin montrant la même cabane, Di villa Strozzi, pourrait le situer dans le parc de cette villa. Cabane que l’on retrouve aussi dans l’une des rares gravures de l’artiste, la planche n° 5 des Soirées de Rome.

Deux compositions verticales aux points de vues inversés, axées par la haute silhouette des doubles troncs des arbres, et calées au bas de la feuille par une diagonale qui accentue l’angle de vue. Dans le premier, la ligne du long mur surmonté de bustes antiques sur lequel s’appuient quelques promeneurs.

Dans le second, la ligne épaisse des feuillages au dessin varié – acanthes aux traits anguleux, masse des buissons aux petites feuilles ovales – qui révèlent sur un sol de terre une ramasseuse de foin rapidement esquissée.

Hubert Robert, La Vieille Hutte sous les grands arbres, 1763 © Musée de Valence