Le Dessinateur au Musée du Capitole

Hubert Robert

Paris, 1733 - 1808

Vers 1762-1763
Sanguine sur papier
33,5 x 45 cm
D. 80
Don J.-V. Veyrenc, 1835
© Musée de Valence, photographie Philippe Petiot

Hubert Robert, Le Dessinateur au Musée du Capitole, Vers 1762-1763 © Musée de Valence, photographie Philippe Petiot

Information

utre travail demandé aux artistes en formation à Rome, celui du dessin d’après les maîtres et d’après l’antique. Le musée du Capitole, créé en 1471 par le pape Sixte IV, ouvert au public en 1734 et enrichi en 1736 des marbres de la collection Albani acquis par le pape Clément II, en devient le lieu privilégié. Le Musée de Valence conserve deux dessins témoins de ce travail, celui-ci et Les Antiques du Musée du Capitole, tous deux réalisés dans les années 1762-1763.

Parmi les sculptures devant lesquelles l’artiste s’est assis pour dessiner, on peut citer la Minerve Colossale, les deux Amazones, le sarcophage alors appelé Sarcophage d’Alexandre Sévère, la statue d’Endymion avec son chien, celle de La Reine Tii, mère de Ramsès II et celle de L’Abondance. Entre réalité et fiction, l’artiste regroupe dans la galerie du rez-de-chaussée du musée des œuvres alors réparties dans des salles diverses, et il s’est assis à leur pied pour dessiner, sous les yeux d’un pèlerin reconnaissable à son bourdon, d’une jeune femme et de son enfant, mais aussi de personnages antiques en toges. Ajoutant une touche d’humour à la scène, le lévrier de Diane est descendu de son piédestal.

© Musée de Valence, photographie Philippe Petiot