Cheval gravé sur un fragment de côte

Magdalénien 13000-10000 av. J.-C.
Os
Saint-Nazaire en Royans, Abri Campalou, Drôme
D 990.9.28

© Musée de Valence

Cheval gravé sur fragment de côte

Information

A la confluence de la Bourne et de l’Isère, un escarpement rocheux a servi d’abri à des campements saisonniers de chasseurs vers 13 000 ans av. J.-C. L’abri, de 20 m de long, se trouve au pied d’une petite falaise. La surface abritée par la paroi est limitée, 1 à 2 m au maximum, et pouvait être prolongée par une couverture en matériaux périssables. A côté des activités de première nécessité (taille de silex, chasse…), ces chasseurs magdaléniens ont laissé une riche expression artistique avec des figurations animales. L’abri Campalou est un site unique, à l’est du Rhône, par la présence de remarquables gravures, sur os, bois de renne et galets.

Cet os gravé, comme l'ensemble des gravures figuratives découvertes sur le site de Campalou, est contemporain de la période magdalénienne de la Grotte de Lascaux. Cheval, bison, bouquetin ou cervidés sont vus de profil et identifiables grâce à des contours précis et des détails comme les yeux, les oreilles, les naseaux et la bouche. Une ou deux incisions parallèles et quelques hachures suffisent à marquer la courbure dorsale, la large crinière ainsi que la queue des chevaux. Les poils longs du cou et de la ganache sont plus détaillés.

Cheval gravé sur fragment de côte