Galets taillés

350 000 à 150 000 ans
Quartzite
Châteauneuf-sur-Isère, Chapouiller et Terrasse de Fouillouse, Drôme
Inv. : D 990.9.1
Dépôts du Centre d'archéologie préhistorique de Valence, CAPRA, 1990 et de Jacques-Elie Brochier, 2005
© Musée de Valence, photo Serge Van Poucke

Information

Des galets taillés il y a environ 350 000 ans, constituent les premières traces d’activité humaine dans la vallée du Rhône.

Au terme d’une lente émergence commencée il y a 7 millions d’années en Afrique, les Hommes occupent l’Eurasie à partir de 1,7 million d’années. Ils ne s’aventurent probablement pas au nord du 45° parallèle, latitude de Valence, avant 800 000 ans.

Chasseurs, cueilleurs,  parfois charognards, ils se déplacent sur de vastes étendues, construisent des campements en plein air. Leurs premiers outils sont des galets taillés et des éclats tranchants.

Des vestiges d’anciens campements, datés entre -350 000 et -150 000 ans, sont retrouvés sur les terrasses alluvionnaires du Rhône, entre Saint-Marcel-lès-Valence et Châteauneuf-sur-Isère. Les galets de quartzite transportés par le fleuve servent de base à un outillage diversifié. Les choppers (galets taillés sur une face), les chopping tools (galets taillés sur deux faces), les hachereaux (tranchant transversal défini sur un éclat) et les bifaces (taille symétrique de toute la pierre), sont utilisés pour le dépeçage du gibier, le raclage et broyage des os et l’abattage du bois.