Lames de haches et herminettes polies de la collection du professeur Vaufrey

Néolithique, 6000-2500 ans av. J.-C.
Roche dure
Drôme
Inv. : 991.8
Don Serge Nikitine, 1991
© Musée de Valence, photo Serge Van Poucke

Information

La technique du polissage de la pierre sur une surface abrasive minérale fut l'une des inventions des cultivateurs néolithiques. Sous le terme usuel de "haches en pierre polie", les lames (c'est-à-dire les parties actives de l'outil) offrent une palette de formes, de dimensions et de matériaux, qui répondent à des fonctions diverses. La hache de pierre polie sert principalement d'outil pour abattre les arbres et ouvrir les champs de céréales et légumineuses, façonner les bois d'architecture, refendre le combustible des foyers ... Malgré la disparition des emmanchements en matières périssables, on distingue deux grands types : les herminettes et les haches, outils semblables dont le tranchant de la lame est soit, perpendiculaire au manche, soit dans son prolongement. 

Dans la Drôme, 80 % des roches utilisées pour ces outils sont importés des versants italiens des Alpes. Le matériau étant rare et donc précieux, des lames présentent des traces de réaffutage, ou parfois de remploi.

De nombreux témoignages indiquent par ailleurs que les haches à lame en pierre polie revêtaient alors une importance particulière, dépassant leur seule fonction technique. Elles disparaîtront avec l'apparition du métal.

Rassemblé dans les années 1960 par le professeur R. Vaufrey, cet ensemble de 287 outils en pierre polie a été donné au musée en 1991. L’origine de ces pièces est mal connue, il s'agit de dons ou d'achats auprès de collectionneurs drômois qui les ont récoltés à une date sans doute ancienne.