Tête de bison gravée

Magdalénien 12000-10000 av. J.-C.
Os
Saint-Nazaire en Royans, Abri Campalou, Drôme
990.9.29
Don Royannez, 2004
© Serge Van Poucke

Bison gravé sur fragment de côte © Serge Van Poucke

Information

A la confluence de la Bourne avec l’Isère, un escarpement rocheux a servi d’abri à des campements saisonniers de chasseurs vers 13 000 ans av. J.-C. L’abri, de 20 m de long, se trouve au pied d’une petite falaise. La surface abritée par la paroi est limitée, 1 à 2 m au maximum, et pouvait être prolongée par une couverture en matériaux périssables. A côté des activités de première nécessité (taille de silex, chasse…), ces chasseurs magdaléniens ont laissé une riche expression artistique avec des figurations animales. L’abri Campalou est un site unique, à l’est du Rhône, par la présence de remarquables gravures, sur os, bois de renne, galets, représentant avec réalisme bison, chevaux et biches.

Le bison est représenté de profil, le haut de la tête, le dos et le museau sont traités par de fines hachures. L’œil et l’oreille sont très détaillés et au niveau de la bouche, on distingue aussi la langue ou le souffle de l’animal. À l’époque Préhistorique, les bisons étaient des animaux sauvages qui parcouraient les prairies, est-ce toujours le cas ?

Ecoutez la piste audio

Adulte

Enfant

Bison gravé sur fragment de côte © Serge Van Poucke