MNR

Qu'est-ce qu'un MNR ?

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les autorités nazies spolient dans toute l’Europe, de nombreux propriétaires juifs de leurs biens et notamment de leurs œuvres d'art. À partir d'octobre 1940, l'état-major d'intervention du commandant du Reich Alfred Rosenberg, très vite soutenu par Hermann Göring, est chargé d'identifier et de collecter ces biens culturels dans les territoires occupés.

À la fin de la guerre, plus de 60 000 oeuvres provenant de France sont retrouvées sur le territoire du "Grand Reich" et renvoyées dans leur pays d'origine. Environ 45 000 ont pu être rendues à leurs propriétaires ou leurs ayants droit. Parmi les oeuvres restantes, une sélection de 2000 oeuvres a été retenue par des Commissions de choix puis attribuées aux musées nationaux français, qui en ont la garde sans pour autant en être propriétaires, dans l'attente d'une future restitution. Certaines de ces œuvres ont été déposées dans les musées territoriaux, comme celui de Valence.

L'ensemble de ces oeuvres est désigné par le sigle "MNR", pour "Musées Nationaux Récupération".

 

Les œuvres du musée siglées MNR

Le Musée de Valence conserve sept oeuvres siglées MNR, répertoriées dans la base de données Rose Valland.
Parmi ces sept œuvres, quatre sont accrochées dans les salles du musée, et sont identifiées grâce au logo préconisé par le rapport d'information portant sur la "Gestion des réserves et des dépôts des musées", déposé en 2014 par la commission des affaires culturelles et de l'éducation.
 

 

Que faire pour présenter une requête sur un MNR ?

Il suffit d'envoyer sa demande à l'adresse suivante :
Direction générale des Patrimoines
Service des musées de France
6 rue des Pyramides
F - 75001 Paris

Cette demande doit comporter des documents de deux ordres :

1°) d'une part ceux établissant la propriété sur une œuvre ; ils peuvent être de nature très différente (inventaire, police d'assurance, photographie ancienne d'un intérieur, publication ancienne.)
2°) d'autre part les documents établissant le lien généalogique entre le demandeur et la personne spoliée ou, d'une façon générale, tous documents établissant les droits du demandeur sur le patrimoine spolié revendiqué.

Pour en savoir plus : consulter la base de données Rose-Valland, ouverte en 1997 par le Ministère de la Culture et de la Communication, répertoriant l'ensemble de ces œuvres.

 

Ruines à la Pyramide

Giovanni-Paolo Pannini
Huile sur toile
18e siècle

Nature morte aux huîtres et au verre de vin

Philippe Rousseau
Huile sur toile
19e siècle

Nature morte aux raisins

Louis Vidal (?)
Huile sur bois
18e-19e siècle

Le Grand pont

Hubert Robert
Huile sur toile
18e siècle

Fusillade

Hippolyte Bellangé
Huile sur toile
1822

Ruines à l'Obélisque

Giovanni-Paolo Pannini
Huile sur toile
18e siècle