Nature morte aux huîtres et au verre de vin

Philippe Rousseau

1816-1887

19e siècle
Huile sur toile
38 x 46 cm
MNR 636 / P. 411
Dépôt de l'Etat, 1953
© Musée de Valence, photo Eric Caillet

Information

Élève d’Antoine-Jean Gros (1771-1835) et de Jean-Victor Bertin (1767-1842), Rousseau s’essaye dans un premier temps à la peinture de paysage, puis change de voie dès la moitié du 19e siècle pour s’orienter vers les peintures d’animaux et les natures mortes, inspiré tant par l’intimisme et les effets de lumière des peintres hollandais du 17e siècle, que par l’oeuvre de Chardin (1699-1779). Parmi le grand nombre de natures mortes qu’il réalise, ce sont les scènes de cuisine – étalages opulents de fruits, gibier, pâtisseries…– qui sont les plus emblématiques de son oeuvre. Ici, Rousseau compose un fond à partir de tons bruns et gris, laissant se détacher de l’obscurité la nacre lumineuse des coquilles d’huîtres et les reflets du verre de vin.

Fiche de l'œuvre sur le site Rose-Valland


Philippe Rousseau, Nature morte aux huitres et au verre de vin