Parcours architectural


Installé sur la première terrasse de la ville qui domine la rive gauche du Rhône, l’ancien palais épiscopal possède aujourd’hui toutes les caractéristiques d’une demeure de l’époque classique, vaste hôtel particulier aux ailes s’organisant autour d’une cour d’honneur et ouvrant sur un jardin privé.

L’étude archéologique et historique menée ces dernières années, dans le cadre d’un projet collectif de recherche, a permis de mettre en évidence l’existence d’un noyau ancien. La tour médiévale fortifiée, toujours conservée en élévation au cœur du palais épiscopal, fut remaniée ensuite au fil des siècles pour arriver à sa configuration actuelle. Sans cesse reconstruit et agrandi, le bâtiment conserve de nombreuses traces de son histoire. Là encore, le visiteur est invité à voyager dans le temps. 

Tout au long de la visite, un parcours signalétique spécifique lui permettra de comprendre et imaginer l’évolution du palais grace aux éléments encore visibles : 

Le noyau primitif de la résidence épiscopale

  • La porte romane en plein cintre à claveaux bichromes alternés.
  • La tour épiscopale fortifiée primitive avec ses chaînes d’angle, traces de toiture, ouvertures encore visibles 

La résidence du 15e siècle et ses nouveaux décors 

  • au rez-de-chaussée, un plafond charpenté sur arc déprimé
  • au premier étage, un plafond à caissons peints orné de décors de grotesques, personnages mi-hommes/mi-animaux
  • les deux nouveaux plafonds et les fragments d’enduits peints découverts pendant le chantier
  • l’escalier en vis qui desservait les ailes du bâtiment sur tous les niveaux 

Le palais épiscopal au 16e siècle

  • les larges fenêtres à meneaux 

Les agrandissements du 17e siècle 

  • les fenêtres aux cartouches ornés des initiales du rénovateur
  • le plafond à la française aménagé au sud de l’aile centrale
  • la grande cave voûtée à pile centrale aménagée dans l’aile nord

L’hôtel particulier du 18e siècle 

  • le grand portail fermant la cour d’honneur
  • les salons sur jardin
  • la boiserie du retable de l’ancien autel de la chapelle de l’évêque

Les transformations des 19e et 20e siècles 

  • l’escalier monumental à double volée de l’aile sud
  • les planchers en diverses essences de bois.